Source : SOLIDWORKS, Simulation Abderdeen Research Report

Lien: http://www.solidworks.com/sw/docs/10032-RR-Virtual-Simulation-Software.pdf

La simulation : un avantage concurrentiel

L’industriel d’aujourd’hui fait face à une multitude de nouvelles contraintes, dont le rythme accéléré de l’innovation, la complexification des processus et l’élévation des normes de satisfaction. La bonne nouvelle, c’est que la simulation peut alléger ces contraintes en facilitant la prédiction du comportement des produits avant leur mise en marché, comme le montre une étude récente du groupe de recherche Aberdeen.

Être le premier à lancer son nouveau produit peut faire toute la différence dans son succès. Mais pour cela, il est capital de connaître le plus tôt possible son comportement probable. Or, celui-ci est de plus en plus difficile à prédire, en raison de la complexité croissante des produits et des environnements dans lesquels ils sont employés. « La complexité est aujourd’hui, de loin, le plus grand défi éprouvé par les entreprises au moment de développer de nouveaux produits », révèle l’étude du groupe Aberdeen.

Résultats plus rapides

À cet égard, la simulation offre plusieurs avantages décisifs sur les méthodes traditionnelles de prédiction du comportement des produits. Elle donne des résultats plus rapides, plus complets et plus précis. Les tests effectués sur des prototypes virtuels permettent de mesurer un plus grand nombre de facteurs dans un plus grand nombre de situations que ceux effectués sur des prototypes réels.

Les ingénieurs peuvent même mesurer les réactions du prototype selon différents matériaux ou différentes variations de conception. Le résultat est une conception optimisée du point de vue de la qualité, de la sécurité et du coût de production. Ce qui, en plus de diminuer la facture et les délais, diminue le nombre de rappels, de remises en fabrication et de retards.

Diminution du coût de production

Les entreprises interrogées par Aberdeen qui ont adopté la simulation ont rapporté une diminution de 13 % du coût de production de leurs nouveaux produits sur une période de 2 ans, et une diminution de 16 % de leur durée de développement.

Les entreprises qui s’en tiennent au prototypage, par comparaison, ont connu une augmentation de 5 % et de 2 % pour ces deux facteurs respectivement. Par ailleurs, les entreprises qui recourent à la simulation ont connu une baisse de 10 % de leurs commandes de modification technique, contre une augmentation de 8 % pour les entreprises qui s’en remettent au calcul. Cela s’explique par le fait qu’un plus grand nombre de défectuosités sont découvertes avant la mise en production. (Voir l’encadré.)

Autrement dit, la simulation permet aux entreprises de devancer leurs concurrentes en réduisant le coût et la durée du développement de leurs nouveaux produits et en les aidant à entrevoir les innovations qui « créeront les possibilités de marché nécessaires à l’obtention de nouveaux flux de rentrées ».

 

article2_image

Télécharger l’étude complète pour plus d’informations sur les bienfaits qu’apporte la simulation numérique en comparaison avec les méthodes traditionnelles (calculs et prototypage).